[ La Gazette de la E-démocratie ]                   [ La Gazette des idées et de l'innovation ]
            [ La Gazette de la démat ]                              [ La Gazette des marchés publics ]
        [ La Gazette du management ]                       [ The Gazette of ideas and innovations ]
[ Nous contacter ] 
 [ Notre rédacteur ] 
La Gazette de la démat
    
[ Accueil ]    [ Actualité ]    [ Articles ]    [ Brèves ]    [ Gazettes ]    [ Partenaires ]    [ Glossaire ]
[ Nous contacter ] 

Quelques brèves de l'année 2011
Nous mettons ci-après à votre disposition un certain nombre de brèves du monde internet, du web, des opérateurs de services comme celui de la dématérialisation des échanges.


Quels usages pour les tablettes ?
Les tablettes font maintenant partie de la vie quotidienne d'un très grand nombre de personnes.
Développées par Microsoft au début des années 2000, démocratisées par Apple quelques années plus tard, celles-ci sont de plus en plus utilisées comme solution familiale pour l'accès à internet bien que le jeu y tienne encore une très grande place.
Bien sur, du fait de leurs usages principalement familial, elles sont plus utilisées en week-end qu'en semaine où elles servent principalement le soir.
Actuellement près d'un tiers des tablettes sont utilisées en moyenne plus de deux heures par jour et, petit à petit, elles remplacent les ordinateurs de la famille.


Des réseaux sauvages financés par les états ...
Aux Etats Unis, financés par le Département d'Etat, une vingtaine de jeunes travaillent sur le projet 'Commotion' visant à la protection de l'anonymat des internautes.
L'objectif du projet Commotion est de donner la possibilité à des groupes de créer à faible coût des réseaux sans fil autonomes type Wi-Fi, sans qu'aucune connexion à un autre réseau (internet par exemple) ne soit nécessaire.
Ainsi, chaque appareil connecté au réseau est un nœud du réseau. Il émet et reçoit des informations via ondes wi-fi. Le réseau est ainsi prolongé de machine en machine assurant ainsi son extension.
Enfin, il suffit qu'une seule machine soit connectée à internet pour que toutes puissent utiliser cet accès. Cette solution permet de créer un réseau confidentiel Commotion dans un pays tout en ayant une connexion internet dans un pays voisin.
En effet, l'un des objectifs de ce projet étant de permettre aux personnes vivant dans des pays peu respectueux des droits de l'homme ou pratiquant la censure de pouvoir communiquer entre eux et vers l'extérieur de façon totalement anonyme, ce qui explique que dans le réseau Commotion toutes les informations soient cryptées.

       L'innovation peut-elle être une attitude décrétée ?
            

Une simple clef USB suffit pour mettre en service une machine quelconque qui n'aura plus qu'à rechercher une autre machine pour créer ce réseau sécurisé et confidentiel. Le printemps arabe a permis au système d'être testé avec succès sur le terrain.
Projet étonnant, financement surprenant, Commotion semble bien né et le travail restant à faire pour finaliser ce projet semble à la portée des équipes en place.


Le dossier médical personnel (DMP)
Avoir accès en tout point de France au dossier médical d'un patient, tel est l'objectif du dossier médical personnel.
Idée séduisante qui permettrait d'améliorer la coordination des soins ainsi que de résoudre en partie le problème de la désertification médicale, le dossier médical personnel a essuyé un véritable échec lors des premiers tests de 2004 à 2008.
Aujourd'hui c'est la patient qui est acteur, on ne lui demande plus de subir, à tel point que c'est lui qui doit faire la demande à son médecin traitant d'ouvrir un dossier médical personnel à son attention.
Aujourd'hui c'est le patient qui détermine entièrement les droits d'accès à son dossier, ainsi le patent gère les habilitations des différents professionnels pouvant accéder au dossier, autorise tel ou tel professionnel à accéder ponctuellement à son dossier, ... Le patient a donc enfin été remis au coeur du dispositif.
Certes corriger ses erreurs est bien, mais les décisions arbitraires et technocratiques de la première version du dossier médical personnel ont laissé de telles traces que ce sont moins de 100000 patients qui, en deux ans, ont demandé l'ouverture d'un DMP nouvelle génération !


       Consultant, coach ou mentor ?
            

La dématérialisation des examens
Dans plusieurs pays, on réfléchit à la possibilité de dématérialiser tout ou pertie des examens et autres évaluations scolaires et universitaires. Ainsi s'il semble facile de réaliser des évaluations du fait de la possibilité de ne donner que des questions fermées, il est plus difficile d'envisager un traitement automatique dématérialisé des copies d'examen.
En effet les candidats composant sur des copies papier, on ne peut que les numériser après avoir été rendues anonymes afin de pouvoir très rapidement les réparties par lots vers différents correcteurs distants.
En mettant en place un système dématérialisé de correction des copies, chaque correcteur peut alors corriger les copies sur l'ordinateur en même temps qu'il la consulte.
Aujourd'hui en France et depuis cette année, seul le scan des copies du BAC français à l'étranger est réalisé, il faut dire qu'avec les 'éternels' problèmes de budget de l'éducation nationale, nous sommes pas prêts d'avoir le nombre d'ordinateurs nécessaires pour pouvoir envisager une véritable solution de dématérialisation à l'échelle nationale.
Mesdames et messieurs les correcteurs gardez vos stylos rouges, ils vont encore vous servir de nombreuses années ...

              
<< Brèves précédantes              .....           < Liste des brèves >             .....           Brèves suivantes  >>


La Gazette de la démat est une publication des Editions de la Gazette, premier groupe de e-presse publiant des magazines électroniques gratuits, elle peut être librement diffusée, n’hésitez donc pas à communiquer les liens permettant de la consulter et/ou de la télécharger.

       30 ans déjà !
            

© 2012 - 2022    La Gazette de la démat   &   Les Editions de la Gazette         --     Design GD2C      --          Mentions légales